White Spirit

Biographie

White Spirit
Street Art et transe soufie des Derviches Tourneurs de Damas
Tunisie - Syrie
En tournée
11 artistes sur scène

Conception et direction artistique: Jean-hervé Vidal & Mehdi Ben Cheikh

Création du décor et Graffs: Hosni Hertelli aka Shoof

Musique et Danse: Ensemble Noureddine Khourchid & les Derviches Tourneurs de Damas

Lumières: Christophe Olivier

Une coproduction Zaman Production - musée du quai Branly. En collaboration avec la Galerie Itinerrance.

Le street-artist tunisien Shoof (Hosni Hertelli) développe une peinture riche et instinctive directement inspirée de la calligraphie arabe. Dans sa volonté de désacraliser la calligraphie traditionnelle, il déconstruit la lettre arabe en se laissant mener par le trait et le mouvement.

Grande voix de la mosquée des Omeyyades de Damas, Noureddine Khourshid est le fils d'Abou al-Nour, cheikh de la confrérie soufie Shâdhiliyya, l’une des plus importantes du monde arabe. L’ensemble réunit 7 munshid (chanteurs religieux), hymnodes de cette même confrérie, ainsi que trois danseurs de la confrérie Mawlawiyya des derviches tourneurs de Damas.

La quête du divin passe chez les soufis par la transe, la répétition du même motif chanté et dansé, qui exprime l’ardent désir de l’âme de retrouver sa source originelle.
Shoof la perçoit comme « une énergie pure qui vient du profond intérieur, qui ratisse large, qui s'étend sans fin, transporte tout sur son horizon...pour étrangement le recentrer, le "verticaliser", tel un point de lumière qui fuse pour communier avec le ciel ».

Au travers de White Spirit, il produit un travail plastique de transcription de cette vision en un objet esthétique : au cours d’une résidence de création de quelques jours, il transforme le théâtre en l’investissant de signes calligraphiques monochromes et de lumière noire, en cherchant à faire de son trait la trace écrite de la parole soufie continue.
Le spectacle, dans la confrontation du sacré et du profane, de la musique et de l’art visuel, propose une expérience sensorielle et spirituelle forte.

 

La Presse en parle:
“Leurs univers se déploient en parallèle, avant de se mêler dans un ensemble hypnotique et luminescent” Le Monde
“Ce spectacle qui allie soufisme et street art apparait comme une réussite absolue”. Regard en coulisse
“Le spectateur perd toute notion du temps qui passe et en oublie de respirer, plongé dans cette rencontre mystique et infiniment harmonieuse” Culturez-vous
“Une performance inédite qui donne le tournis” Télérama
“White Spirit émerveille autant qu'il rend curieux-se du dialogue respectueux qui a pu aboutir à cette pièce hypnotisante” Danse avec la Plume
“White Spirit  est un partage aussi immense que rare, entre communion et recueillement.” Theatrorama
“Quand la modernité et la tradition s’entrecroisent sans jamais s’entrechoquer" Le Courrier de l’Atlas
“’L’immersion est bien là, et quand le public en émerge, il ovationne debout”. Danser canal Historique
“Une constellation, cadeau du ciel pour les croyants comme les incroyants. Époustouflant, quand le derviche tourne et tourne. A l’infini, suspendu, aspiré par le ciel.” Nuit & Jour
“Un moment de grâce et une bonne claque dans la face...Mêlant danse et chant soufis avec du street art, le résultat est une merveille sensorielle et spirituelle” Nova

Promotion Artiste

Demo Video